Mercredi 24 août, 12h12 : Magique acte inaugural

La foule est déjà au rendez-vous ; les chercheurs de Chimère itou !
Ca y est, le festival Les Rias 2016 est lancé. Et bien lancé. Dès la fin de matinée, de centaines d'habitants et festivaliers ont investi le parking Isole/Sainte-Croix qui sera rebaptisé, pour 5 jours, Place de la Chimère.
Parmi eux, 2 étranges personnages dont je me méfie car je reconnais en eux des chercheurs de Chimère.


Face au public, de l'autre côté de la petite mer quimperloise, se tient une belle brochette alternant les élus des institutions partenaires du Festival (Villes de Quimperlé Communauté, Conseil départemental, élus nationaux du territoire) et les représentants du Fourneau. Les discours sont brefs mais précis pour présenter, si besoin était, ce festival atypique : « un autre regard sur les espaces communs ... une référence nationale en matière d'éducation artistique et culturelle ... des artistes libres et impertinents … de l'humour, de la poésie et de la dérision dans notre quotidien... ». Nos 2 chercheurs, au péril de leur vie, vont vite les rejoindre.

Après avoir sollicité la foule par un petit air musical incitant à rire pour appeler la Chimère, ils invitent les officiels à se mouiller pour les Arts de la rue. Ce dont ils ne se privent pas, le président de Quimperlé Communauté en tête.

Accueillis à terre sous une haie d'épuisettes et au son du bagadig de la Chimère, ils fendent la foule pour se diriger vers l'estrade où trône le gong des Rias. Pour symboliser les 16 communes du territoire, le public fait le décompte. 16, 15,... jusqu'au coup de masse symbolisant l'ouverture officielle du festival 2016.


Le public est conquis. 5 jours de festivités s'annoncent.

De mon côté, bien à l'abri des regards, je défie les chercheurs de Chimère en m'ébrouant légèrement, de façon à faire tomber une goutte d'humidité (et une seule) sur chaque spectateur. Derrière moi, le bagadig sonne et bat, comme l'orage qui s'annonce peut-être.

Le public se dirige vers la collation offerte et, déjà, les bénévoles s'activent pour monter des gradins.

Une surprise se prépare. Un spectacle est annoncé à 13h13. Ce sera « Origami », que les absents du jour pourront revoir vendredi et samedi soir en ville haute.

Écrire commentaire

Commentaires : 0